ESEC - Ecole Supérieure d'Etudes Cinématographiques

Coordonnées de l'établissement

Adresse : 21, rue de Cîteaux - 75012 Paris

Contact : JEROME ENRICO - Directeur

Téléphone : +33 (0) 1 43 42 43 22

Fax : +33 (0)1 43 41 95 21

E-mail : info@esec.edu

Coordonnées formation continue

Contact : JEROME ENRICO

Téléphone : +33 (0) 1 43 42 43 22

Fax : +33 (0)1 43 41 95 21

E-mail : info@esec.edu

Description de l'établissement :

Reconnue comme l’une des premières écoles internationales, l’ESEC est classée 4ème meilleure école de cinéma en France après les enseignements nationaux, 1ère école privée et 16ème des 20 meilleures écoles de cinéma en Europe (source Le Figaro / Justine Ducharne)

Ouverte auprès du Ministère de l’Éducation nationale en 1973, l’ESEC reçoit des étudiants de plus de 70 nationalités différentes.

Membre du Collège des organismes de formation de l’Ecole nationale FEMIS de 1986 à 1998 / Membre du Conseil d’administration de l’Ecole nationale FEMIS de 1995 à 1998 / Membre du CILECT (Centre International de Liaison des Ecoles de Cinéma et de Télévision) / Membre-associé de l’agence nationale CampusArt / L’ESEC a un programme d’échange avec SFS (Sydney Film School) et l’UQAM (L’université du Québec à Montreal) / Partenaire officiel du Festival du film de Sarlat où l’ESEC décerne le prix du meilleur court métrage / Partenaire du Festival de Cannes depuis 1986 / L’ESEC participe avec ses étudiants stagiaires au Festival de Cannes et au Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand

Dominante :

Découverte du Cycle 1 et du Cycle 2 :

LE CYCLE 1

• Les études générales

Le premier cycle d’études est pluridisciplinaire. Il permet à l’étudiant de découvrir l’esthétique du cinéma contemporain, l’économie de l’audiovisuel… Ces programmes alternent avec différentes formes de tournages. Ceux-ci ont pour vocation de mettre en pratique le savoir théorique : écriture cinématographique, valeurs de plans, mouvements d’appareils, direction d’acteurs, montage.

La cohérence de ces exercices, dirigés, accompagnés et corrigés par des réalisateurs, chefs opérateurs et monteurs est la base de la formation de première année. C’est au cours de ces tournages que s’acquiert l’apprentissage de la réalisation. Ils permettent de mieux appréhender les difficultés et de comprendre la nécessité d’un travail en équipe.

Par leur diversité ainsi que par leur progression dans les difficultés, ces exercices vont améliorer, par paliers successifs et croissants, les connaissances techniques nécessaires au tournage du court-métrage de fin d’année.

LE CYCLE 2

• Les spécialisations

L’atelier de réalisation retrouve, dans son enseignement, les conditions professionnelles d’un plateau de film de long-métrage (prises de vues, prises de sons et éclairage en studio) au cours d’exercices en grandeur nature sous la direction pédagogique d’un réalisateur, d’un directeur de la photo et d’une assistante de réalisation. Il s’agit de reprendre des séquences issues de films connus et d’y diriger des comédiens professionnels.
Ensuite, les étudiants réalisent un film de court-métrage en décors naturels et en studio. Ce tournage a pour but de finaliser leur savoir-faire de technicien ou de réalisateur, le sérieux de leur préparation, le bon choix de leur casting, leurs intentions de mise en scène, leur maîtrise de la lumière et leur responsabilité au sein d’une équipe de tournage. Ces films sont projetés lors d’une séance publique à la Cinémathèque Française ou au Cinéma des Cinéastes.

• L’atelier de production et de distribution

Les métiers de la production sont au cœur même du paradoxe du cinéma: être un art qui doit aussi répondre aux obligations de rentabilité et de réalité économiques. Produire c’est avant tout accompagner un réalisateur en apprivoisant ces contraintes au service d’une création. Cet atelier prépare ainsi aux différents métiers de la production cinématographique (films de fiction de courts et longs métrages) et production audiovisuelle (téléfilms, série télé, web série, films publicitaires, films d’entreprise). Le programme insiste sur les notions de choix et de responsabilités artistiques liés au tournage: choix du scénario, du réalisateur, des comédiens, de l’équipe technique. Puis, il forme plus précisément aux métiers de la production liés au tournage: la régie et la direction de production.
D’autre part, le programme enseigne les moyens et obligations de gestion d’une société de films. Il décrit les contraintes de l’organisation et de l’administration et détaille les différentes étapes de la production d’un film de long-métrage. Il forme à la création et au fonctionnement d’une société de production en intégrant les différents aspects économiques du secteur: financements des films en France et à l’étranger, diverses phases artistiques, techniques et administratives, établissement du devis, étude de l’exploitation et de la distribution des films et des divers modes de diffusion : salle, chaines de télé, vod, dvd, internet, et international.

L’atelier scénario forme aux métiers de l'écriture cinématographique et télévisuelle, sous leurs différents formats (programmes courts, série télé, films...).
Il dispense un enseignement à la fois généraliste et spécifique, depuis l'idée de départ jusqu'à la continuité dialoguée. Il aborde de manière ludique les principes de la dramaturgie, les mécanismes d'élaboration d'un personnage et du développement d'une histoire, le travail sur la structure dramatique.

• L’atelier documentaire

Pour les étudiants de l’atelier documentaire, les programmes esthétiques, les programmes d’écriture et les exercices techniques sont directement associés au film de fin d’études et préparent à la forme cohérente d’un film documentaire tourné dans des conditions professionnelles.
Préparés sous la tutelle du corps enseignant, ils sont réalisés par les étudiants sous leur seule responsabilité finale.

• L’atelier de montage et effets spéciaux

Il forme des monteurs-truquistes sous la direction pédagogique d’un monteur et directeur des effets spéciaux. L’enseignement est conçu pour répondre aux demandes des métiers du cinéma, comme à celles de l’audiovisuel.
La première partie de l’enseignement est consacrée à l’apprentissage professionnel des logiciels (Adobe Premiere Pro cc, Avid Media Composer, Final Cut Pro X, Da Vinci Resolve, After Effects CC, Photoshop) et à maîtriser les bases méthodologiques et artistiques du montage et des effets spéciaux 2D.
Au cours de nombreux travaux pratiques, les étudiants apprennent à monter des reportages, des scènes de fictions, des clips. Ils apprennent également à effectuer un prémixage sonore poussé ainsi que l’étalonnage colorimétrique des images. Les étudiants travaillent ensuite sur des effets spéciaux allant de l’effacement d’un objet indésiré dans l’image au compositing le plus complexe.
Ils pratiquent également le tournage d’incrustation sur fond vert dans le studio de l’ESEC. Un chef monteur extérieur intervient dans le cadre d’une master-class consacrée spécifiquement au montage cinéma. Des cours d’esthétique viennent compléter cette formation. La seconde partie de l’année fait travailler les étudiants dans des conditions réelles de production: ils effectuent plusieurs montages et effets spéciaux en collaboration avec les étudiants de l’atelier de réalisation et de l’atelier documentaire.
Enfin, ils réalisent une bande-démo personnelle, synthétisant leurs savoirs techniques et artistiques acquis tout au long de l’année, qui permettra de révéler leur personnalité et leurs compétences à de futurs employeurs.

Statut :

Privé - hors contrat

Caractéristiques de la vie étudiante et/ou associative :

Située entre la Cinémathèque Française et l’Opéra Bastille, l’École dispose d’un immeuble de 1200 m2, généreusement ouvert sur l’extérieur...
Y sont réunis les amphis, les salles de cours et de visionnage, des salles de montage et d’effets spéciaux numériques, des magasins de matériels, deux cafétérias, des espaces d’exposition et une terrasse arborée ouverte aux étudiants. Un studio de 200 m2 accueille les exercices et tournages. Cet ensemble donne au visiteur une vision de l’ESEC plus professionnelle que scolaire.
Tout au long de l'année, l'ESEC organise des évènements qui viennent enrichir la vie étudiante.

• Bureau des Etudiants

Le BDE qui travaille en étroite collaboration avec l'administration et la direction de l'école est un maillon essentiel de la vie extra-scolaire.
Coordinateur des vernissages, expositions, tables rondes et fêtes qui se déroulent au sein de l'école, c'est lui qui a la lourde tâche d'organiser et de gérer le Ciné-Club.
Chaque année, les anciens passent la main aux nouveaux, assurant ainsi la pérennité de l'école et la permanence d'une singularité propre à l'ESEC.

• Ciné-Club

Les séances du Ciné-Club de l'ESEC se déroulent tous les quinze jours environ. Animées par un professeur ou un intervenant, par un technicien, un acteur ou un réalisateur, elles permettent aux futurs diplômés de rencontrer de manière informelle et hors du cadre purement scolaire, ceux qui pratiquent le métier qu'ils veulent faire.
Jean-Paul Rappeneau, Patrice Leconte, Pierre Jolivet… sont venus présenter leurs films au Ciné-Club.

• Expositions

Quatre fois par an, l'ESEC propose aux étudiants et aux visiteurs de l'extérieur des expositions de travaux d’élèves ou d'artistes contemporains (peintres, photographes, sculpteurs...) Leurs vernissages sont souvent l'occasion d'une rencontre entre étudiants, professeurs, intervenants et parents d'élèves.

• Tables rondes

Chaque année, au cours de la grande fête qui se déroule dans l'école, des tables rondes sont organisées autour de sujets divers : Multimedia, Réalité Virtuelle, Série télé, Scénaristes et Réalisateurs... Anne Holmes, Dan Franck, Gérard Krawczyk, Pierre Jolivet font partie des nombreux professionnels qui y ont participé.

Nombre d'établissements et lieux :

Un établissement à Paris 75012

Nombre d'étudiants :

350 étudiants (Prépa, cycle 1 et cycle 2)

Dimension Internationale :

L'ESEC accueille, depuis 1983, des étudiants du monde entier. Au fil des années, elle a noué différents partenariats avec d'autres écoles de cinéma autour de la planète.

L'ESEC est membre du CILECT (Centre International de Liaison des Ecoles de Cinéma et de Télévision) Cette association internationale a été créé en 1955 en France à l’initiative de Marcel L’Herbier, Président, et Rémy Trousseau, Directeur Général de l’IDHEC.

Le CILECT rassemble aujourd’hui 160 institutions originaires de 60 pays dans le monde. Il représente ainsi plus de 9 000 intervenants pédagogiques formant près de 55 000 étudiants, avec pour objectifs le maintien d’un enseignement de très haute qualité et une forte coopération entre les membres des différentes régions qui la composent et l’animent.

L'ESEC est aussi membre du GEECT , Groupement Européen des Écoles de Cinéma et de Télévision - composé de 80 écoles membres dans 33 pays, a pour objectif de promouvoir et encourager la coopération entre les institutions d’études supérieures et de recherches dans le domaine du cinéma et de la télévision, ainsi qu’entre les membres du corps enseignant et les étudiants des dites institutions et entre les personnes possédant une connaissance approfondie et une longue expérience de l’enseignement, la pratique et/ou la recherche dans le domaine du cinéma et de la télévision.

La coopération entre les membres de l’association, par le biais de conférences et de rencontres, a aussi pour objectif principal l’élévation des critères d’enseignement, l’innovation et l’amélioration des contenus et des méthodes d’apprentissage des futurs professionnels créatifs du cinéma et de la télévision et enseignants du cinéma.

• Avec l'Australie
L’ESEC développe depuis 2011 un programme d’échange avec l’Australie et la Sydney Film School (SFS). Chaque année des étudiants de l’ESEC partent compléter leur formation en Australie, des étudiants de SFS viennent parfaire leur formation à l’ESEC.

• Avec le Québec
Dans le prolongement de sa politique d'ouverture à l'international, l'ESEC développe un programme d'échange et de coopération avec l'UQAM (Université du Québec à Montréal). Une autre approche de la série télé, ainsi que le très grand nombre de productions tournées au Canada, offrent de réelles opportunités aux étudiants qui souhaitent travailler dans ce domaine.

• Avec l'Asie
L'ESEC a formé le réalisateur coréen Park Kwang-Su (1985). Lauréat de nombreuses récompenses en Europe et en Asie. Il a fondé le Seoul Film Group, premier groupe de production indépendant en Corée. Il est considéré comme le leader du nouveau cinéma coréen et un des réalisateurs les plus titrés en Asie.
La large diffusion de ses films dans les festivals asiatiques, a permis à l'ESEC de former des cinéastes dans la quasi totalité de l'Asie depuis 30 ans : Taiwan, République populaire de Chine, Japon, Malaisie, Vietnam, Inde, Indonésie, Philippines...
La réalisatrice de Pékin, Lichuan YIN, a été sélectionnée à la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes 2008.

• Avec les pays africains
L'ESEC a formé Gaston Kaboré, réalisateur burkinabé dont le premier film a obtenu un César en 1985. Plus tard, il a dirigé le Centre National du Cinéma Burkinabé et la Fédération Panafricaine des Cinéastes, il a été chargé de mission auprès de l'UNESCO.
Depuis les années 80, les cadres les plus importants de l'industrie cinématographique burkinabé ont été formés à l'ESEC. L'école continue à recevoir, en formation initiale ou en formation avancée, des étudiants burkinabés qui bénéficient soit de bourses d'études de l'Etat français, soit de bourses de l'Etat burkinabé.
L'ESEC a aussi contribué à la formation de techniciens et de fonctionnaires de la télévision de Côte d'Ivoire.

• Avec l'URSS, puis la Russie, dans les années 90
L’ESEC a développé collaborations et échanges avec l'école nationale de Moscou (VGIK) dont le protocole a été repris ensuite par la grande commission mixte franco-soviétique ; accords et collaborations avec l'école d'Etat puis avec l'université d'Etat de Saint-Petersbourg ; collaborations, échanges d'artistes et expositions à Paris avec la Fondation culturelle russe ; accords et représentation en France du Studio d'Etat Lenfilm ; accueil et échanges d'étudiants dont une lauréate du Prix d'études Boris Eltsine, création d'une fondation Migration d'Art au comité de laquelle siégeaient, entre autres, le directeur d'orchestre de la Philharmonie de Saint-Petersbourg, le président de l'Institut des arts de la Russie, le président du conservatoire de Moscou et six académiciens russes.

Norme-Accréditation de l'établissement :

Nos titres sont inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles reconnues par l'Etat et sont élevés au niveau II.
Les actualités de cet établissement
21/01/2019 Esec : Journées "Portes ouvertes"

Venez nous rencontrer lors de nos journées "Portes Ouvertes"

14/01/2019 Esec : Clip 1

Découvrez l'ESEC en images avec un montage des réalisations de nos étudiants.

08/01/2019 Participation de l'ESEC au Salon de l'Etudiant des formations artistiques les 12 et 13 janvier 

L'ESEC sera présente au SALON DES ETUDIANTS DES FORMATIONS ARTISTIQUES les samedi…

 
 
 
Dernières actualités des formations
Staff : Portes ouvertes 2019

Cette année, les portes ouvertes de STAFF auront lieu les mercredi 13 et jeudi 14…

Relais Culture Europe : i-d - une formation courte pour explorer les innovations culturelles en Europe

2 modules de 3 jours à Paris pour tout acteur souhaitant explorer de nouvelles pratiques…

Cagec : Quelques formations à venir en administration, production et diffusion du spectacle

Les rémunérations dans le secteur culturel (27 et 28/02) /  Paies complexes du spectacle…

Arkalya : Nouvelles formations "Sonorisation"

Notre catalogue s'est enrichi de nouvelles formations « sonorisation », dispensées…

Esec : Journées "Portes ouvertes"

Venez nous rencontrer lors de nos journées "Portes Ouvertes"

Labex : 3 formations en médiation

Médiation : Les patrimoines à l’ère numérique, du 8 au 10 avril / Médiation :…

Formation After Effects à Paris avec 40ème Rugissant

Formez-vous aux techniques de compositing, motion design, habillage et trucage vidéo…

Toutes les actualités des formations
Emploi  culturel

Découvrez toutes les offres d'emplois des secteurs Culture, Art et Communication sur profilculture.com

 
Focus formations
Adjoint à la production et distribution d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles ESEC - Ecole Supérieure d'Etudes Cinématographiques

Certificat d'établissement, Titres RNCP Niveau II Comment réalise-t-on un film…

Créer des formats courts : tout savoir sur le court métrage, le programme court, l'écriture de sketch et le stand-up Stardust MasterClass

Un certificat de Stardust MasterClass est délivré après validation d’un examen final…

Méthodologie de projets culturels Cipac / Formation

À l’issue de cette formation, le stagiaire sera en mesure de : > Utiliser les…

Principes généraux de la régie en art contemporain Cipac / Formation

À l’issue de cette formation, le stagiaire sera en mesure de : > Maîtriser les…

Education aux médias – Module son / radio Association JET - Radio JET FM 91.2

Cette formation entre dans la catégorie des actions prévues à l’article L.6313-1…

Techniques et méthodologie du coaching d'artistes Harmoniques - Formation et accompagnement d'artistes

NOTRE DÉMARCHE Le terme « coaching » semble être devenu un mot à la mode, employé…

Toutes les formations