Master mention Culture et Communication parcours Métiers de la Culture - Développement, Territoires, Spectacle Vivant (MC-DTSV) - Formation Initiale

Site web Actualités

Coordonnées de la formation

Adresse : Campus Pont de Bois
Rue du Barreau
BP 60149
59653 Villeneuve d’Ascq cedex

Contact : Audrey Metgy ou Alex-Gabryel Derache (gestionnaires pédagogiques de la formation)

Téléphone : (33) 03 20 41 60 25

E-mail : master-culture@univ-lille.fr

Nature du Diplôme délivré

Master

Lieu de la Formation

Villeneuve d'Ascq (59)

Conditions d'Admissibilité

En M1 : L'entrée dans le master Culture et Communication se fait prioritairement par sélection en première année. Cette admission est subordonnée à l’examen
du dossier du/de la candidat·e et à un entretien. La formation est ouverte aux titulaires d'une licence (arts du spectacle, études culturelles, information-communication, sociologie, histoire, philosophie, plus généralement sciences humaines et sociales).
Si les cursus les mieux adaptés pour intégrer la formation relèvent des secteurs lettres, arts ou sciences humaines et sociales, notre recrutement n'est, a priori, fermé à aucune filière.

En M2 : Le recrutement (sur sélection) est ouvert - dans la limite des places disponibles - aux étudiant.e.s titulaires d'un Master 1 (et/ou d'une maîtrise) dans le domaine des lettres, des arts ou des sciences humaines et sociales, et qui ont effectué au moins un stage long s'appuyant sur une mission précise et significative dans le secteur culturel et/ou qui bénéficient d'une expérience professionnelle ou associative conséquente.

Dans tous les cas, un bon dossier universitaire et une implication dans le secteur culturel (action bénévole, participation à la vie associative, stages...) sont indispensables pour une formation exigeante visant l'accès à des postes de cadre.

CRITÈRES D’ÉVALUATION DES DOSSIERS DE CANDIDATURE :
• Avoir obtenu une licence (ou un master pour les entrées directes en M2) en sciences humaines et sociales avec des résultats satisfaisants et en progression au fur et à mesure de la scolarité
• Avoir des expériences significatives (stages, activités salariées, services civiques, engagement associatif) dans les secteurs culturel et/ou médiatique
• Être capable d’analyser ces expériences, de les mettre en perspective et de comprendre les enjeux des terrains professionnels fréquentés
• Avoir un projet de formation et de professionnalisation en adéquation avec le parcours visé
• Faire montre d’une proximité aux enjeux culturels (au sens large), d’une curiosité et d’une certaine maturité.

ÉLÉMENTS À FOURNIR POUR LE DOSSIER DE CANDIDATURE :
• Un curriculum vitae
• Votre type de Bac
• Votre cursus post-bac
• Vos relevés de notes (cinq derniers semestres ou à défaut le motif indiquant pourquoi vous ne disposez pas de ces éléments) NB : la candidature des étudiant·e·s de L3 sera examinée sous réserve de l’obtention de leur licence, idem
pour les étudiant·e·s de M1 candidatant en M2)
• Une fiche récapitulative de vos expériences dans le secteur culturel : stages, emplois, service civique, activités
associatives / dates et durées / nom, type et localisation de la structure / missions, activités
• Une lettre de motivation explicitant votre projet personnel et professionnel mentionnant :
- les raisons qui justifient votre choix de parcours. Nous vous conseillons de faire un choix clair entre le parcours MN OU DTSV. Proposez un retour sur votre parcours de formation et présentez l’adéquation, la pertinence et la cohérence de vos expériences par rapport à votre projet personnel et professionnel
- le(s) projet(s) de recherche et/ou de professionnalisation que vous envisagez. À ce stade, ils peuvent évidemment encore être ouverts, peu précisés ; il s’agit en tout cas de donner à voir ce qui vous anime.

Modalités et date d'inscription

Présélection sur dossier, puis, pour les candidat.e.s présélectionné.e.s, entretien individuel, avec un jury composé d'enseignant.e.s et de professionnel.le.s.

AVERTISSEMENT :
La procédure de recrutement passe désormais par deux plateformes distinctes, selon que vous candidatez en M1 (plateforme = MonMaster) ou en M2 (plateforme = e-Candidat). Ces deux plateformes ont chacune leurs propres procédures administratives et ne permettent pas de transférer un dossier de candidature de l’une à l’autre. C’est pourquoi, nous conseillons aux candidat·e·s qui tenteraient une entrée directe en M2 , mais qui accepteraient également que leur dossier soit examiné pour une entrée en M1, en cas de refus pour le M2 - de déposer deux candidatures : une en entrée directe en M2 sur e-Candidat et une en M1 sur MonMaster.

M1 Formation Initiale et Formation Continue via la plateforme "MonMaster.gouv.fr"
Phase de dépôt des candidatures : du 26/02/24 au 24/03/24 inclus
Pas de seconde campagne
https://www.monmaster.gouv.fr/

M2 Formation Initiale & Formation Continue via E-candidat
Phase de dépôt des candidatures : du 26/02/24 au 24/03/24 inclus
Pas de seconde campagne https://ecandidat.univ-lille.fr

Date(s) de début de la formation / des sessions

Début septembre

Durée

Deux ans

Coût de la Formation

Environ 250 euros par an.

Objectif pédagogique

Le master mention Culture et communication forme aux questions culturelles contemporaines, et plus particulièrement à celles qui concernent le spectacle vivant, l’action culturelle, ou les médias et la culture numérique.

Nous créons les conditions d’un accompagnement ouvert, favorisant des trajectoires plurielles dans les domaines d’activités professionnelles où nous avons construit des relations privilégiées : spectacle vivant et publics de la culture, développement culturel territorial, industries culturelles, éducation aux médias et médiations numériques.

Nous formons et accompagnons également à la recherche en sciences humaines et sociales sur ces questions.

Cette formation se décline en 2 parcours, articulant tronc commun et enseignements de spécialisation progressive :
• Métiers de la Culture - Développement, territoires, spectacle vivant
• Métiers de la Culture - Médiation, Numérique

Le master mention Culture et communication est une formation pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales, adossée au laboratoire de recherche GERIICO (Groupe d’Études et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication). Les contenus de formation de ce master sont notamment liés aux axes de recherche développés par ce laboratoire, mais aussi aux recherches de membres de l’équipe pédagogique issus d’autres laboratoires en sciences humaines et sociales de l’Université de Lille (Clersé, CEAC, IRHiS).

Programme / Contenu de la Formation :

Le parcours Développement, Territoires, Spectacle Vivant (MC-DTSV) forme et prépare aux métiers concernés par les questions liées à l’action culturelle dans les territoires, aux relations avec les publics, à la production,à la diffusion
et au développement du spectacle vivant. Prenant acte des évolutions du secteur culturel, sur la base d’un constat concerté avec les professionnel·le·s, ce parcours articule étroitement les questions des territoires et des publics, des
démarches participatives, solidaires et de développement, de création artistique et d’action culturelle.

Il se décline en deux options en M2 :
• Développement et action culturels dans les territoires
• Spectacle vivant et publics

Le Parcours MC-DTSV est structuré tout au long des deux années de formation autour de cinq Blocs de Connaissances et de Compétences (BCC). Chaque BCC représente un ensemble homogène et cohérent de dispositifs pédagogiques visant des connaissances et des compétences complémentaires qui répondent à un objectif précis de formation formalisé dans l’intitulé du BCC.

BCC 1 – Elaborer et expérimenter des démarches de recherche pour analyser les phénomènes culturels

• S’initier aux méthodologies de la recherche en sciences humaines et sociales
• Mener et exploiter une recherche bibliographique thématisée de manière ajustée
• Discuter collectivement de textes de sciences humaines et sociales permettant d’ouvrir le regard aux différentes dimensions de la vie sociale contemporaine (culture, politique, travail, précarité, engagement, genre, migrations, publics…)
• S’engager dans des expérimentations et des investigations individuelles et/ou collectives
• Rencontrer des acteurs du secteur de la culture et des médias et écouter leurs problématiques
• Restituer aux acteurs du monde de la culture et des médias le fruit de ce travail de problématisation

BCC 2 – Saisir et contribuer à des projets existants pour savoir se situer dans la diversité des mondes culturels

• Construire progressivement une culture personnelle et partagée des métiers, des projets et des mondes de la culture et des médias
• Appréhender et questionner les métiers et les engagements en relations les uns avec les autres
• Aller à la rencontre d’une diversité d’acteurs et travailler collectivement l’accueil et la discussion
• Mettre en perspective les pratiques professionnelles, artistiques, militantes, médiatiques, en les contextualisant et en identifiant leurs singularités
• Nouer des liens avec des acteurs à l’œuvre tant dans le secteur de la culture et/ou des médias que hors de ce secteur
• Discuter avec les acteurs rencontrés et leur soumettre une lecture distanciée et critique de leurs projets
• Imaginer un événement culturel fictif
• Se saisir des problématiques contemporaines des cultures médiatiques et numériques
• S’ouvrir aux enjeux de l’économie sociale et solidaire

BCC3 – Ajuster son action aux situations professionnelles, aux environnements administratifs, organisationnels et politiques

• Mobiliser les outils juridiques, de gestion comptable et de l’analyse financière appliqués aux activités culturelles
• Saisir les logiques administratives du champ culturel
• Saisir les logiques socioéconomiques des industries culturelles et médiatiques
• Resituer l’histoire des politiques culturelles en mesurant leurs conséquences sur les activités
• Resituer l’histoire des politiques publiques dans le champ des médias et de la communication
• Explorer le paysage culturel et situer les structures de production et de diffusion de spectacle vivant
• Réaliser un stage de 3 à 4 mois à temps plein en master 1 et un stage de 6 mois à temps plein en master 2 dans le secteur de la culture et/ou des médias
• Partager et confronter l’analyse de ses expériences de stage lors d’une soutenance avec le monde du travail concerné et le monde universitaire

BCC 4 - Appréhender les formes culturelles et médiatiques en articulant leurs multiples dimensions

• Travailler et analyser les dimensions mondialisées des phénomènes locaux
• Interroger les modalités et les difficultés de la rencontre des œuvres d’art et des publics
• Elargir ses connaissances des différentes formes/esthétiques dans le champ du spectacle vivant, d’une part, et dans celui des industries culturelles, d’autre part, de manière à mieux saisir les enjeux différenciés de ces mondes
• Appréhender les enjeux des pratiques médiatiques et numériques
• Ouvrir la compréhension des mondes de la culture et des médias à une perspective internationale
• Pratiquer une langue étrangère
• Identifier les enjeux de la proximité et des lieux culturels intermédiaires
OU Appréhender les enjeux d’une recherche thématisée

BCC 5 – Préparer, questionner et orienter son parcours professionnel

• Apprendre à se situer au regard des cadres, des postures et des valeurs professionnelles et /ou citoyennes
• Développer à la fois une perspective compréhensive et un regard critique
• Analyser ses expériences professionnelles
• Ecrire un mémoire de stage
OU Se former à la recherche : mener une enquête en sciences humaines et sociales et rédiger un mémoire de recherche
• Confronter son parcours et partager ses expériences dans une dynamique collective
• Construire un parcours singulier, personnel et collectif

NB : Le master Culture et Communication est habilité exclusivement pour des contrats de professionnalisation mais pas pour des contrats d’apprentissage.

Nous ne proposons ce type de contrat qu’en M2 et pas en M1.

Nous ouvrons la formation à l’alternance via la mise en œuvre de contrats de professionnalisation mais sans pour autant revoir les temporalités propres au master (pour rappel : 15 semaines de cours intenses au premier semestre avec des engagements collectifs forts, suivies de 6 mois de stage au semestre 2).
Cela signifie concrètement que nous essayons de libérer au mieux 2 à 3 demi-journées maximum de cours dans la semaine de cours et ce de septembre à fin janvier. Puis, qu’au second semestre, l'étudiant.e en contrat de professionnalisation travaille dans la structure - comme s'iel était en stage de 6 mois - à la seule différence qu’iel revient à l’université pour quelques demi-journées de suivi.
Il faut donc bien expliquer préalablement ce cadre et ces temporalités spécifiques à la structure qui proposerait possiblement un contrat professionnel et voir avec elle si cela peut correspondre à ses besoins ou non.
Il faut également que cette structure se situe dans un périmètre géographique proche de l’Université pour ne pas s’épuiser dans des déplacements trop éloignés.
Au regard du rythme déjà intense de la formation, il est évident que faire un contrat de professionnalisation en M2 n’est pas simple et reste une expérience marginale au sein d’une promotion majoritairement sur le régime commun.
Dans tous les cas, il convient préalablement de discuter avec l’équipe pédagogique des conditions de faisabilité, en prenant la mesure de l’intensité de l’engagement pour toutes les parties.

Conditions de validation de la formation

Une validation des BCC sous forme de Contrôle Continu Intégral donne droit à des crédits ECTS (European Credit Transfer System) : l'obtention de 120 crédits est nécessaire pour valider les deux années du Master soit 30 crédits par semestre.

Examen / Mémoire / Stage

• En Master 1 : stage obligatoire de 4 mois incluant la rédaction d'un rapport de stage problématisé + mémoire d'initiation à la recherche

• En Master 2 : (au choix) stage de 6 mois incluant la rédaction d'un mémoire de stage OU enquête et mémoire de recherche

Les débouchés

• Chargé·e d’action culturelle
• Assistant·e de direction dans un service culturel de collectivité territoriale
• Chargé·e de communication et de développement
• Médiateur·trice culturel·le
• Coordinateur·trice chargé·e des manifestations culturelles
• Directeur·trice d’association culturelle
• Chargé·e de production et/ou de diffusion
• Chargé·e des relations avec les publics
• Assistant·e de programmation
• Administrateur·trice de compagnie ou de lieux de création

Effectifs de la formation

35 places

Entreprises Partenaires

LES STRUCTURES PARTENAIRES INTERVENANT AU SEIN DE LA FORMATION :
• Le Gymnase CDCN
• Ballet du Nord CCN
• La Condition Publique
• La Rose des vents
• Filage
• ARTfactories / Autre(s)part
• Institut pour la photographie
• La Compagnie du Théâtre du Prisme
• Le Grand Mix
• Le Prato...
Les actualités de cet établissement
05/02/2024 Université de Lille : Calendrier 2024 / Candidatures Master Culture et Communication - Métiers de la Culture

Le master mention Culture et communication forme aux questions culturelles contemporaines,…

 
 
 
Dernières actualités des formations
Emploi  culturel

Découvrez toutes les offres d'emplois des secteurs Culture, Art et Communication sur profilculture.com

 
 
 
Focus établissements
ASTA ASTA

L’Académie Supérieure de Théâtre d’Anjou (ASTA) est une école de Théâtre et de Comédie…

EF2M EF2M

EF2M est l'école de référence à Tourcoing pour les passionnés de Musiques Actuelles…

CFPM de Lyon CFPM de Lyon

- hall d’accueil et de détente (machines à café, boissons et encas), - bureau avec…

Tous les établissements